HjemGrupperSnakMereZeitgeist
Søg På Websted
På dette site bruger vi cookies til at levere vores ydelser, forbedre performance, til analyseformål, og (hvis brugeren ikke er logget ind) til reklamer. Ved at bruge LibraryThing anerkender du at have læst og forstået vores vilkår og betingelser inklusive vores politik for håndtering af brugeroplysninger. Din brug af dette site og dets ydelser er underlagt disse vilkår og betingelser.

Resultater fra Google Bøger

Klik på en miniature for at gå til Google Books

Indlæser...

Den duplikerede mand (2002)

af José Saramago

Andre forfattere: Se andre forfattere sektionen.

MedlemmerAnmeldelserPopularitetGennemsnitlig vurderingSamtaler / Omtaler
2,439596,094 (3.81)2 / 122
Renting a recommended video to ease his depression, divorced history teacher Tertuliano Maximo Afonso is unsettled to see a man in the video who looks exactly the way he looked five years earlier.
Indlæser...

Bliv medlem af LibraryThing for at finde ud af, om du vil kunne lide denne bog.

» Se også 122 omtaler

Engelsk (44)  Spansk (11)  Italiensk (2)  Fransk (1)  Hollandsk (1)  Alle sprog (59)
Viser 1-5 af 59 (næste | vis alle)
A history teacher is recommended a film which he rents from a video-rental store...he becomes obsessed with finding the actor who looks uncannily like himself. Their lives become intertwined. I really enjoyed this book, the frustrating inner thoughts not expressed by the protagonist due to his personality, the relief when he tells his mother, the interactions between him, his girlfriend, the video store staff, the school staff are quite literally brilliant. The plot written in such a way you are not sure what might happen next - even the last few pages of the book you can see the author could have ended the story more than once, but added another ending, and another, all equally entertaining. The humour in it is quite dark, but one couldn't help smiling at things such as the headmaster's misunderstanding over the suggestion history should be taught backwards, then asking the history teacher to devise a plan to see this in action. The props too - the false beard, moustache, wedding ring all play an essential part of the story. Some of the fascinating contents of the book I found were:
The quotes, "Chaos is merely order waiting to be deciphered", and "For want of a shoe the horse was lost, for want of a horse the battle was lost." The teacher comparing his situation to the Lernaean Hydra, who appeared in this world on false pretences to occupy a place not his own, which is why Hercules killed it; he was also reading a book about the Amorites and their king, Hammurabi and his code of law; and he named his family dog Tomarctus, after the original dog fossil from fifteen million years ago.
(Oh yes, I appreciate the cover illustration by Tom Gauld). ( )
  AChild | Oct 22, 2023 |
I found this to be a strange book to read, particularly due to the lack of paragraphs, commas or quotation marks. It was however interesting enough that it kept pulling me back into it. I'm still in mixed minds whether I really enjoyed this book or not, but I think I did. An interesting look into identities in our current age. ( )
  gianouts | Jul 5, 2023 |
¿Qué sucede cuanto Tertuliano Máximo Afonso descubre, a sus treinta y ocho años, que en su ciudad vive un individuo que es su copia exacta y con el que no le une ningún vínculo de sangre? Ése es el interrogante que Saramago, explorando de nuevo las profundidades del alma, plantea en esta novela. ¿Cómo saber quiénes somos? ¿En qué consiste la identidad? ¿Qué nos define como personas individuales y únicas? ¿Podemos asumir que nuestra voz, nuestros rasgos, hasta la mínima marca distintiva, se repitan en otra persona? ¿Podríamos intercambiarnos con nuestro doble sin que nuestros allegados lo percibiesen?
  Natt90 | Mar 23, 2023 |
Etrange relation que celle que nous entretenons avec les mots. Nous en apprenons quelques-uns quand nous sommes petits, tout au long de notre existence nous en recueillons d'autres qui viennent jusqu'à nous par le biais de l'instruction, de la conversation, de la fréquentation des livres et pourtant, en comparaison, il y en a fort peu dont la signification, les acceptions et les sens ne susciteraient aucun doute dans notre esprit si un jour nous nous posions sérieusement la question. C'est ainsi que nous affirmons et que nous nions, c'est ainsi que nous convainquons et que nous sommes convaincus, c'est ainsi que nous argumentons, déduisons et concluons, discourant imperturbablement en nous en tenant à la surface de concepts sur lesquels nous n'avons que des idées très floues, et malgré la fausse assurance que nous feignons d'avoir en avançant à tâtons au milieu du brouillard verbal, nous finissons tout de même par nous comprendre tant bien que mal et parfois même par nous rencontrer. (p97)

(...) nous additionnons des mots, des mots et encore des mots, ces fameux mots dont nous avons déjà parlé ailleurs, un pronom personnel, un adverbe, un verbe, un adjectif, mais nous avons beau essayer, beau nous efforcer, nous finissons toujours par nous retrouver en deçà des sentiments que naïvement nous voulions décrire, comme si un sentiment était un paysage avec des montagnes au loin et des arbres à leur pied (p112)

Si l'acte existe, le mot aussi devrait exister. Ceux dont nous disposons figurent dans le dictionnaire. Tous les dictionnaires pris ensemble ne contiennent pas la moitié des termes dont nous aurions besoin pour nous comprendre les uns les autres. (p138)

(...) tout comme dans sa proposition audacieuse concernant l'enseignement de l'Histoire, la vie des gens pourrait elle aussi être racontée d'avant en arrière, on attendrait qu'elle arrive à sa fin pour remonter ensuite peut à peu jusqu'au surgissement de la source, identifiant en cours de route les affluents sur lesquels on naviguerait de façon à bien se rendre compte que chacun, même les plus modestes et au débit le plus pauvre, était à son tour et pour lui-même un fleuve principal, et de cette manière lente, posée, attentive à chaque scintillation de l'eau, à chaque bouillonnement venu du fond, à chaque accélération due à la déclivité, à chaque ralentissement marécageux, jusqu'à atteindre le terme de la narration et placer au premier de tous les instants le point final, ayant pris pour ce faire le temps qu'auraient durée les vies ainsi relatées. (p219)

Ne nous hâtons pas, nous avons tellement à dire lorsque nous nous taisons (p219)

(...) il est plutôt enclin par nature à la mélancolie, à se renfermer en lui-même, à avoir une conscience exacerbée du caractère éphémère de la vie, à souffrir d'une perplexité incurable devant l'authentique labyrinthe crétois que sont les relations humaines. Il ne comprend pas bien les raisons du fonctionnement mystérieux des racines ni comment il se fait qu'une branche surgisse d'un tronc d'arbre à tel endroit, ni plus haut, ni plus bas, et qu'elle ne soit ni plus grosse ni plus mince, mais il attribue cette difficulté de compréhension à son ignorance des codes de communication génétique et gestuelle en vigueur entre les abeilles et plus encore des flux d'informations qui circulent plus ou moins aveuglément le long des mailles du réseau d'autoroutes végétales qui relient les racines enfouies dans le sol aux feuilles qui revêtent l'arbre et qui se reposent dans le calme ou se balancent au gré du vent. Il a beau se creuser la cervelle, il ne comprend pas que les techniques de la communication s'étant développées en une authentique progression géométrique et s'améliorant sans cesse, l'autre communication, au sens propre du terme, la communication réelle, de moi à toi, de nous à vous, continue à être cet embrouillamini de voies sans issue promettant d'illusoires clairières, aussi dissimulée quand elle exprime que lorsqu'elle s'efforce de cacher. (p224)

Chaque seconde qui passe est comme une porte qui s'ouvre pour laisser entrer ce qui n'est pas encore arrivé et que nous nommons futur, toutefois, défiant la contradiction avec ce qui vient d'être dit, l'idée juste est peut-être plutôt que le futur est seulement un vide immense, il n'est rien d'autre que le temps dont se nourrit n'éternel présent. Si le futur est vide, alors il n'existe rien qu'on puisse appeler dimanche, son existence dépend de mon existence à moi, si en cet instant je mourrais, une partie du futur ou des futurs possibles serait à tout jamais annulé. (p232)

Vous vous êtes juste trompé sur le sens des mots, ça arrive tout le temps, ce qui nous sauve ce sont les filtres que le temps et l'habitude d'entendre tissent en nous, Quels filtres, Ce sont comme des espèces de passoires de la voix, en s'écoulant les mots y déposent inévitablement des résidus, il faut les analyser très minutieusement pour savoir ce qu'on a réellement voulu nous dire, Ca semble bien compliqué, Au contraire, les opérations nécessaires se font instantanément, comme dans un ordinateur, mais elles ne se bousculent jamais mutuellement tout se déroule dans l'ordre, tout droit jusqu'au bout, c'est une question d'entraînement (p263) ( )
  folivier | Mar 8, 2023 |
¿Qué sucede cuando Tertuliano Máximo Afonso descubre a sus treinta y ocho años que en su ciudad vive un individuo que es su copia exacta y con el que no le une ningún vínculo de sangre? en El hombre duplicado el escritor nos obliga a preguntarnos cómo saber quiénes somos. Qué nos define como individuos únicos ¿Podríamos intercambiarnos con nuestro doble sin que nuestros allegados lo percibiesen? Lo mejor de Saramago y un Saramago nuevo, en una novela que conjuga lo policíaco con la indagación profunda sobre la identidad humana.
  ferperezm | Feb 10, 2023 |
Viser 1-5 af 59 (næste | vis alle)
ingen anmeldelser | tilføj en anmeldelse

» Tilføj andre forfattere (9 mulige)

Forfatter navnRolleHvilken slags forfatterVærk?Status
José Saramagoprimær forfatteralle udgaverberegnet
Desti, RitaOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Gareis, MarianneOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Kort, Maartje deOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Rio, Pilar DelOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Du bliver nødt til at logge ind for at redigere data i Almen Viden.
For mere hjælp se Almen Viden hjælpesiden.
Kanonisk titel
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Originaltitel
Alternative titler
Oprindelig udgivelsesdato
Personer/Figurer
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Vigtige steder
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Vigtige begivenheder
Beslægtede film
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Indskrift
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Chaos is merely order waiting to be deciphered
The Book of Contraries.
I believe in my conscience I intercept many a thought which heaven intended for another man.
Laurence Sterne, The Life and Opinions of Tristram Shandy.
Tilegnelse
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
For Pilar, until the last moment

For Ray-Güde Mertin

For Pepa Sánchez-Manjavacas
Første ord
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
The man who has just come into the shop to rent a video bears on his identity card a most unusual name, a name with a classical flavor that time has staled, neither more nor less than Tertuliano Máximo Afonso.
Citater
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
He lives alone and gets bored.
Sidste ord
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
(Klik for at vise Advarsel: Kan indeholde afsløringer.)
Oplysning om flertydighed
Forlagets redaktører
Bagsidecitater
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Originalsprog
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Canonical DDC/MDS
Canonical LCC

Henvisninger til dette værk andre steder.

Wikipedia på engelsk

Ingen

Renting a recommended video to ease his depression, divorced history teacher Tertuliano Maximo Afonso is unsettled to see a man in the video who looks exactly the way he looked five years earlier.

No library descriptions found.

Beskrivelse af bogen
Haiku-resume

Current Discussions

Ingen

Populære omslag

Quick Links

Vurdering

Gennemsnit: (3.81)
0.5 1
1 3
1.5 6
2 26
2.5 6
3 84
3.5 34
4 160
4.5 16
5 99

Er det dig?

Bliv LibraryThing-forfatter.

 

Om | Kontakt | LibraryThing.com | Brugerbetingelser/Håndtering af brugeroplysninger | Hjælp/FAQs | Blog | Butik | APIs | TinyCat | Efterladte biblioteker | Tidlige Anmeldere | Almen Viden | 201,932,460 bøger! | Topbjælke: Altid synlig