HjemGrupperSnakMereZeitgeist
Søg På Websted
På dette site bruger vi cookies til at levere vores ydelser, forbedre performance, til analyseformål, og (hvis brugeren ikke er logget ind) til reklamer. Ved at bruge LibraryThing anerkender du at have læst og forstået vores vilkår og betingelser inklusive vores politik for håndtering af brugeroplysninger. Din brug af dette site og dets ydelser er underlagt disse vilkår og betingelser.

Resultater fra Google Bøger

Klik på en miniature for at gå til Google Books

Indlæser...

Fyrstinden af Clèves (1678)

af Madame de La Fayette

Andre forfattere: Se andre forfattere sektionen.

MedlemmerAnmeldelserPopularitetGennemsnitlig vurderingOmtaler
2,287556,693 (3.42)118
Roman fra det 16. århundrede i Frankrig, om en gift kvindes kærlighed til en anden mand.
  1. 30
    Anna Karenina af Leo Tolstoy (andejons)
    andejons: Similar premises: married, upper class women fall in love with men of less than perfect moral standing. The outcomes are very different though.
  2. 20
    Madame de Pompadour af Nancy Mitford (agmlll)
Indlæser...

Bliv medlem af LibraryThing for at finde ud af, om du vil kunne lide denne bog.

Der er ingen diskussionstråde på Snak om denne bog.

» Se også 118 omtaler

Engelsk (39)  Fransk (9)  Italiensk (3)  Spansk (1)  Svensk (1)  Catalansk (1)  Alle sprog (54)
Viser 1-5 af 54 (næste | vis alle)
La Princesse de Clèves is remarkable as one of the first real psychological novels to delve into the emotions, thoughts and interior life of its characters in great depth - in that aspect it feels ahead of its time in so many ways, as it does also in its moral ambiguity and the dilemma at its core over which debate raged (and to a lesser extent still does). Clèves predates Les Liaisons dangereuses by a century in its depiction of a fiercely regulated aristocratic society and order where the smallest indiscretions face ruthless punishment and shame even as the proper veneer disguises a seedy and illicit underbelly; the Princess' reactions to this and to the adulterous temptations she is drawn toward through the love of the Duke of Nemours are hard to discern the core root of, whether they be born out of genuine belief and martyrdom for a notion of purity or a more pragmatic withdrawal from the hothouse environment of the French court - she might appear a tragic victim of such a society even in the former instance, and the quasi-medieval view of passion and marriage as so in conflict gives this a pessimistic air to this day, but there's much in here to chew over and it's probably Mme. de la Fayette's finest accomplishment having previously read her shorter pieces.

________

As I commonly found with her works, the actual French vocabulary used is quite intuitive and easy to pick up; I had trouble at first because the first part of this novel is made up of one of the world's worst exposition dumps but it picks up greatly from there onward and also became a much easier read such that even though I was going from my Kindle I barely used the dictionary even if I sometimes had to struggle to piece together the older literary structure. Some wonderful literary French expressions and turns of phrase I learnt from this also. ( )
  franderochefort | Aug 8, 2023 |
La principessa di Clèves è la storia di una giovane donna che sacrifica il suo cuore sull'altare della paura di soffrire.

Sposata ad un uomo che la ama, la principessa di Clèves si innamora del duca di Nemours, non meno degno del marito del suo amore. La sua tranquillità e la sua pace scompaiono quindi nel timore di tradire il marito, un'azione tanto lontana dal suo carattere e dalla sua educazione.

Deciderà quindi di agire contro le convenzioni amorose e mondane dell'epoca: confesserà al marito la sua debolezza, scaricando così sulle spalle del consorte il peso di una consapevolezza che lo divorerà. Così facendo, però, metterà se stessa al sicuro dal cedere alle lusinghe del duca di Nemours senza impedirsi di fantasticare su una loro relazione.

La principessa di Clèves si dimostra un personaggio egoista che mira alla propria serenità, che per lei equivale a rinunciare ad ogni pena d'amore. E per raggiungere il suo scopo continuerà ad usare la figura del marito anche da morto, finché il suo isolamento non le garantirà la tranquillità che aveva sempre desiderato. ( )
  lasiepedimore | Aug 1, 2023 |
8432038911
  archivomorero | Jun 27, 2022 |
Il y a des personnes à qui on n’ose donner d’autres marques de la passion qu’on a pour elles que par les choses qui ne les regardent point ; et, n’osant leur faire paraître qu’on les aime, on voudrait du moins qu’elles vissent que l’on ne veut être aimé de personne.
(p. 43, Chapitre 2).


J’avais (bien sûr, serais-je presque tentée de dire) lu ce livre lorsque j’étais au lycée, et je m’étais bien demandée pourquoi il faisait tant parler. Du haut de mes seize ans féministes, je l’avais trouvée un peu nunuche cette princesse… Mais je n’ai plus seize ans et, si je suis toujours féministe à ma façon, je savais bien qu’une relecture de ce classique était nécessaire. Et je n’ai pas été déçue du voyage.
La Princesse de Clèves est une lecture assez courte et tout à fait accessible malgré ses presque 250 ans et ses influences précieuses. Cela m’a certes aidé d’avoir révisé peu avant cette période de l’histoire de France, celle du règne d’Henri II, et d’avoir une petite idée des luttes d’influence qui agitaient alors la cour, mais on peut tout à fait faire sans.
Mademoiselle de Chartres, personnage tout à fait fictif par contre, m’est cette fois apparue attendrissante. Non plus nunuche, mais prise en étau entre un idéal, celui de la fidélité et de la vertu, et une réalité, celle des intrigues et du plaisir à tout prix. Elle veut vivre selon les préceptes qu’on lui a inculqués, alors que la société, dans toute sa mauvaise foi, la pousse à faire le contraire. Cela a tout l’air d’une tragédie, dans laquelle aucun choix ne mènera notre héroïne ingénue au bonheur. Elle perd soit la capacité à vivre dans la société, soit l’estime qu’elle a d’elle-même, peut-être même, si tout va vraiment mal, les deux.
Et j’ai aimé la façon dont Madame de La Fayette décrit ce dilemme interne. Le comportement de la jeune Princesse de Clèves n’est peut-être pas très vraisemblable, mais il montre bien ce déchirement interne, cette tragédie qu’est le fait de sortir de l’enfance et de devoir faire des choix d’adulte dans un monde réel, qui n’a aucun des beaux atours dont on l’avait cru paré. Et en ce sens, j’ai trouvé ce livre très actuel, car cette difficulté à entrer dans le monde adulte, cette réalisation de ce que c’est que la vie, avec ses bons côtés, mais aussi ses compromissions presque inévitables et ses contraintes que l’on n’imaginait pas, je crois que beaucoup d’entre nous l’ont vécu et que des jeunes aujourd’hui la vivent avec plus ou moins de bonheur.
Je sais que ce roman est considéré comme une étape dans l’histoire littéraire française : le début du roman moderne, le premier roman psychologique, et j’en passe. Mais il conserve un intérêt réel bien au-delà d’un simple intérêt historique et j’aimerais me dire que la guichetière de La Poste a eu la chance de le lire et de l’apprécier, n’en déplaise à un certain ancien candidat à la présidence.
  raton-liseur | Oct 26, 2021 |
Mes professeurs de français au lycée, en classe scientifique il est vrai, n'avaient pas inclus ce livre dans leur programme. J'ai eu droit à Zola (que j'ai adoré au point de lire toute la série des Rougon-Macquart), Voltaire (Candide), Mauriac, ... mais par Mme de La Fayette.

Cela ne me manquait pas forcément, d'autant plus que ma Liste à Lire comporte déjà de nombreux titres, et cela malgré tout le buzz médiatique généré par Sarko autour de ce roman.

Et puis en vidant récemment un grenier, j'ai récupéré une caisse de vieux "classiques Larousse", vous savez les petits fascicules souples à couverture violette. Et parmi ces livres, la fameuse Princesse. J'ai pensé que c'était l'occasion de le découvrir.

Paru en 1678, sous pseudonyme, l'histoire se passe un siècle plus tôt en 1558, à la cour de Henri II à la fin de son règne.

L’histoire est courte et facile à résumer : La princesse de Clèves, née de Chartres, s'est marié au prince de Clèves mais sans l'aimer. A la cour se trouve "l'homme du monde le mieux fait et le plus beau", "un chef-d’œuvre de la nature" : le duc de Nemours. Il tombe éperdument amoureux de la princesse, d'une passion si violente qu'elle lui ôta le gout et même le souvenir de toutes les personnes qu'il avait aimées". Il fera tout pour essayer de séduire cette Princesse, qui de son coté, sensible au charme de ce prince, fera au contraire tout pour ne pas lui céder. Elle finira même par avouer à son mari cette tentation. Bien que la vertu soit respectée, Le prince de Clèves, qui n'a jamais réussi à se faire aimer de sa femme, finira par en mourir de jalousie et de désespoir. Et malgré cette disparition, ou plutôt à cause, la princesse de Clèves continue de résister aux avances officielles du duc de Nemours et se retirera dans les Pyrénées dans une "maison religieuse".

Ce roman historique traduit bien l'ambiance de cour de cette époque avec ses secrets d’alcôves et ses nombreuses galanteries princières. Mais le roman présente à mon sens bien des invraisemblances. Comment un homme tel que le duc de Nemours peut-il se fixer à ce point sur cette seule princesse et lui faire une cour silencieuse sans oser lui parler du vivant de son mari? Pourquoi la princesse finit-elle par avouer à son mari un penchant auquel elle n'a pas cédé? Et d'ailleurs quel principe vertueux ou religieux la retient d'y céder dans le contexte de la cour du 16ème siècle? Comment la jalousie peut-elle tuer un homme comme le prince de Clèves?

Alors oui, c'est un classique de la littérature française, qui a marqué un tournant dans la construction romanesque.

Mais, et c'est personnel, il ressemble plus à une tragédie classique qu'à roman réaliste et présente des personnages trop parfaits dans leur vertu, leur beauté ou leur comportement. ( )
  KersuFr | Feb 13, 2021 |
Viser 1-5 af 54 (næste | vis alle)
ingen anmeldelser | tilføj en anmeldelse

» Tilføj andre forfattere (161 mulige)

Forfatter navnRolleHvilken slags forfatterVærk?Status
Madame de La Fayetteprimær forfatteralle udgaverberegnet
Adam, AntoineRedaktørmedforfatternogle udgaverbekræftet
Alexanderson, EvaOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Buss, RobinOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Cave, TerenceOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
de Vilmorin, LouiseForordmedforfatternogle udgaverbekræftet
Facetti, GermanoOmslagsdesignermedforfatternogle udgaverbekræftet
Haan, Frans deOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Hill, JamesOmslagsfotograf/tegner/...medforfatternogle udgaverbekræftet
Loy, RosettaOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Mitford, NancyOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Ortiz, MariaOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Prins-Willekes Macdonald, I.E.Oversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Swarth, HélèneIntroduktionmedforfatternogle udgaverbekræftet
Swarth, HélèneOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Du bliver nødt til at logge ind for at redigere data i Almen Viden.
For mere hjælp se Almen Viden hjælpesiden.
Kanonisk titel
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Originaltitel
Alternative titler
Information fra den hollandske Almen Viden. Redigér teksten, så den bliver dansk.
Oprindelig udgivelsesdato
Personer/Figurer
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Vigtige steder
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Vigtige begivenheder
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Beslægtede film
Information fra den franske Almen Viden. Redigér teksten, så den bliver dansk.
Indskrift
Tilegnelse
Første ord
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
At no time in France were splendour and refinement so brilliantly displayed as in the last years of the reign of Henri II.
Citater
Sidste ord
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
(Klik for at vise Advarsel: Kan indeholde afsløringer.)
Oplysning om flertydighed
Forlagets redaktører
Bagsidecitater
Originalsprog
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Canonical DDC/MDS
Canonical LCC

Henvisninger til dette værk andre steder.

Wikipedia på engelsk (1)

Roman fra det 16. århundrede i Frankrig, om en gift kvindes kærlighed til en anden mand.

No library descriptions found.

Beskrivelse af bogen
Haiku-resume

Current Discussions

Ingen

Populære omslag

Quick Links

Vurdering

Gennemsnit: (3.42)
0.5 1
1 12
1.5 3
2 30
2.5 9
3 99
3.5 20
4 85
4.5 10
5 44

Er det dig?

Bliv LibraryThing-forfatter.

 

Om | Kontakt | LibraryThing.com | Brugerbetingelser/Håndtering af brugeroplysninger | Hjælp/FAQs | Blog | Butik | APIs | TinyCat | Efterladte biblioteker | Tidlige Anmeldere | Almen Viden | 201,796,244 bøger! | Topbjælke: Altid synlig