HjemGrupperSnakMereZeitgeist
Søg På Websted
På dette site bruger vi cookies til at levere vores ydelser, forbedre performance, til analyseformål, og (hvis brugeren ikke er logget ind) til reklamer. Ved at bruge LibraryThing anerkender du at have læst og forstået vores vilkår og betingelser inklusive vores politik for håndtering af brugeroplysninger. Din brug af dette site og dets ydelser er underlagt disse vilkår og betingelser.
Hide this

Resultater fra Google Bøger

Klik på en miniature for at gå til Google Books

Tales of Power af Carlos Castaneda
Indlæser...

Tales of Power (udgave 1991)

af Carlos Castaneda

MedlemmerAnmeldelserPopularitetGennemsnitlig vurderingOmtaler
1,2751211,150 (3.61)17
Om brugen af hallucinogener hos Mexicos yaqui-indianere.
Medlem:choices7727
Titel:Tales of Power
Forfattere:Carlos Castaneda
Info:Washington Square Press (1991), Paperback, 304 pages
Samlinger:Dit bibliotek
Vurdering:
Nøgleord:Ingen

Detaljer om værket

Don Juans ring af kraft af Carlos Castaneda

Nyligt tilføjet afGREGandDANICA, llibresantjoan, maranan, mightyjo, BookHavenAZ
Efterladte bibliotekerThomas C. Dent
  1. 00
    The Last Barrier af Reshad Feild (paradoxosalpha)
    paradoxosalpha: Accounts of personal initiation and mystical realization.
Ingen
Indlæser...

Bliv medlem af LibraryThing for at finde ud af, om du vil kunne lide denne bog.

Der er ingen diskussionstråde på Snak om denne bog.

» Se også 17 omtaler

Engelsk (7)  Spansk (3)  Fransk (2)  Alle sprog (12)
Viser 1-5 af 12 (næste | vis alle)
Mi reputo un razionalista e un materialista storico, questo libro mi descriverebbe come intrappolato nella bolla del tonal, non penso che al mondo ci sia posto per fenomeni che non possano essere spiegati con le leggi della fisica, eppure è stato impossibile, per me, non farmi affascinare da Carlos Castaneda e dal suo maestro stregone Don Juan. L'isola del Tonal è stato il mio primo incontro con l'antropologo sudamericano e sebbene non mi sia mai spinto, come alcuni fanatici new age, a considerare come precetti di vita, gli insegnamenti che Don Juan elargisce a Carlos, ad ogni pagina dovevo convincermi che ciò che leggevo probabilmente era solo fiction. Merito della scrittura di Castaneda, incisiva e profonda, capace di descrivere fenomeni straordinari così come di penetrare l'animo umano portandone alla luce le inquietudini. Un libro che consiglierei a tutti, anche solo come romanzo, lontano anni luce dalla spazzatura misticheggiante che è sorta attorno alla figura dell'autore ( )
  JoeProtagoras | Jan 28, 2021 |
Un antropólogo narra la primera etapa del aprendizaje que lo convertirá en "hombre de conocimiento" bajo la guía de un brujo de la tribu "yaqui".Libro Cuarto
  Chule | Apr 6, 2020 |
Librería 2. Estante 1.
  atman2019 | Jul 16, 2019 |
Librería 2. Estante 1.
  atman2019 | Jul 16, 2019 |
> Carlos Castaneda. – L’herbe du diable ou la petite fumée, Paris - Le Soleil Noir, 1972 ; Voir, Paris, Gallimard, 1973 ; Le voyage à Ixtlan, Paris, Gallimard, 1974 ; HISTOIRES DE POUVOIR, Paris, Gallimard, 1978 ; Le second anneau de pouvoir, Paris, Gallimard, 1979 ; Le don de l’Aigle, Paris, Gallimard, 1982 ; Le feu du dedans, Paris, Gallimard, 1984 ; La force du silence, Paris, Gallimard, 1988. — En 1960, Carlos Castaneda, jeune anthropologue de l’Université de Los Angeles, spécialisé dans l’étude des plantes hallucinogènes, rencontre au Mexique un sorcier yaqui nommé Don Juan. Ce dernier, après avoir testé Carlos et mesuré son « inflexible résolution », qualité indispensable et fondamentale pour devenir « apprenti », accepte de lui transmettre sa science et de faire de lui un « homme de connaissance ». Commencent alors de longues années d’apprentissage, auprès de Don Juan et d’autres sorciers, apprentissage souvent ardu et douloureux qui prend parfois l’allure d’une aventure terrible et sans retour, où l’auteur, mené aux confins de lui-même, vit une transformation radicale de son être. Des relations extrêmement fortes s’installent entre Carlos et Don Juan ainsi que les autres sorciers et apprentis qu’il rencontre. Quel que soit son niveau de lecture et de compréhension, le lecteur est frappé par le caractère extraordinaire de ce maître sorcier qu’est Don Juan, par son étonnante pédagogie et par l’apothéose de cette relation maître-disciple où le maître, après avoir participé à la transformation radicale du disciple lui confère le titre de maître, assurant ainsi sa filiation.
Renverser les schémas connus, brûler tous les masques qui servent nos conditionnements afin de devenir « un homme de connaissance », voilà ce qu’enseigne le sorcier à l’anthropologue. Devenir « un homme de connaissance », c’est d’abord développer une écoute totale du corps, savoir accorder celui-ci aux tonalités du monde extérieur, apprendre à percevoir avec le corps tout entier, libérer le mental de cette surcharge d’activité que l’homme d’aujourd’hui s’impose et par là-même, chercher la vérité et non le savoir. Au cours de cette initiation, il apprend aussi à développer un nouveau rapport avec la nature ; celle-ci considérée comme « consciente » doit être traitée « impeccablement » de même que la création toute entière. Mieux encore, l’apprenti doit chercher à intérioriser le cosmos, à l’incorporer totalement jusqu’à créer un sentiment total d’unité avec le monde extérieur et pouvoir incarner l’esprit de chacun des éléments du cosmos. Autre thème récurrent de ces ouvrages : celui de la peur. Le « guerrier » cher à Don Juan doit cultiver en lui la force de poursuivre son apprentissage jusqu’au bout sans défaillir et surmonter avec succès toutes les épreuves les plus terrifiantes qui lui sont proposées pour extirper de lui ce fléau. Carlos est mis tout d’abord en situation d’expérimenter la peur afin d’évaluer soigneusement les sensations qu’elle génère et apprendre ensuite à la dominer en lui faisant face. La dominer aussi en se familiarisant avec la mort, et faire de celle-ci une alliée, un guide : « Il existe un étrange et brûlant bonheur dans le fait d’agir en sachant que cet acte peut tout aussi bien être le dernier de sa vie. Je te demande de reconsidérer la tienne et d’accomplir tes actions en pensant à cela ». --Revue Française de Yoga

> Nicolas (Amazon) : https://www.amazon.fr/gp/customer-reviews/R177VULUCQ0KF7?ref=pf_vv_at_pdctrvw_sr...

> Babelio : https://www.babelio.com/livres/Castaneda-Histoires-de-pouvoir/28950

> HISTOIRES DE POUVOIR, de Carlos Caslaneda, (Folio essais). — On a beaucoup parlé du Mexique depuis le premier de l’an. Si le pays vous est étranger et que vous avez tiré tout le jus qu’il était possible de tirer des dépêches des agences de presse, c'est que vous êtes peut-être mûr pour les récits initiatiques de Castaneda. Cet Ethnologue de formation, convaincu qu'il a plus à apprendre de l'enseignement des sorciers yaqui que de leur observation, poursuit là-bas depuis plusieurs années un curieux travail qui va a l'encontre des acquis de l’anthropologie moderne. On dit en général de ses livres qu'ils illustrent la nouvelle tendance de l’ethnographie pour substituer à J'analyse dite rationnelle un mode de compréhension plus ouvert à la différence culturelle. Voyage au pays de la magie. (Alain CHARHONNEAU) --Le devoir, 19 mars 1994

> HISTOIRES DE POUVOIR, de Carlos Castaneda (Collection Témolns/Galllmard). — Suite et fin du cycle entamé avec L’Herbe du diable et la petite fumée, Voir et Voyage à Ixtlan ; retour de l'extraordinaire sorcier don Juan et initiation définitive de l'auteur.
Sur une place publique de la ville de Mexico, un homme agonise sous les yeux de Castaneda et de don Juan ; sur une autre place, le présage attendu par le disciple se présente sous les traite d'une belle jeune femme, à la tombée de la nuit, Parcs urbains encombrés de passants et de badauds, marché, restaurant, compagnie d'aviation, tels sont les cadres choisis par le « maître », habillé en citadin, pour libérer progressivement son disciple des contraintes de la raison et pour lui faire assumer pleinement sa condition de « guerrier », confronté à des expériences inexplicables mais convaincantes, Castaneda franchit les étapes qui séparent le « guerrier » de « l'homme de connaissance ». A la fin du récit, quand don Juan dévoile l'explication des sorciers, en analysant les principales expériences que l'auteur avait vécues dans les précédents ouvrages, l'apprenti deviendra sorcier lui-même, dans un dénouement terrifiant et surprenant.
Histoires de pouvoir va beaucoup plus loin que les livres précédents ; dans un style très dépouillé, l'auteur décrit avec talent les différents personnages et milieux qui constituent le cadre des expériences de sorcellerie ; en outre, les aventures fabuleuses de l'apprenti deviennent plus claires après l'explication philosophique du maître. Aventures qui mènent Castaneda à déployer les ailes de sa perception et à franchir les portes de l'Inconnu, pour lequel il n'y a plus d'explication. Car malgré tous les éclaircissements, les actions merveilleuses des sorciers ne seront pour le lecteur que des histoires, des « histoires de pouvoir ». --Le devoir, 20 décembre 1975
  Joop-le-philosophe | Mar 17, 2019 |
Viser 1-5 af 12 (næste | vis alle)
ingen anmeldelser | tilføj en anmeldelse

» Tilføj andre forfattere (13 mulige)

Forfatter navnRolleHvilken slags forfatterVærk?Status
Carlos Castanedaprimær forfatteralle udgaverberegnet
Bernand, CarmenOversættermedforfatternogle udgaverbekræftet
Du bliver nødt til at logge ind for at redigere data i Almen Viden.
For mere hjælp se Almen Viden hjælpesiden.
Kanonisk titel
Information fra den franske Almen Viden. Redigér teksten, så den bliver dansk.
Originaltitel
Alternative titler
Oprindelig udgivelsesdato
Personer/Figurer
Vigtige steder
Vigtige begivenheder
Beslægtede film
Priser og hædersbevisninger
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Indskrift
Tilegnelse
Første ord
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
I had not seen don Juan for several months.
Citater
Sidste ord
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
(Klik for at vise Advarsel: Kan indeholde afsløringer.)
Oplysning om flertydighed
Forlagets redaktører
Bagsidecitater
Originalsprog
Oplysninger fra den engelske Almen Viden Redigér teksten, så den bliver dansk.
Canonical DDC/MDS

Henvisninger til dette værk andre steder.

Wikipedia på engelsk (2)

Om brugen af hallucinogener hos Mexicos yaqui-indianere.

No library descriptions found.

Beskrivelse af bogen
Haiku-resume

Quick Links

Populære omslag

Vurdering

Gennemsnit: (3.61)
0.5 1
1 4
1.5 2
2 12
2.5 5
3 47
3.5 6
4 50
4.5 3
5 36

Er det dig?

Bliv LibraryThing-forfatter.

 

Om | Kontakt | LibraryThing.com | Brugerbetingelser/Håndtering af brugeroplysninger | Hjælp/FAQs | Blog | Butik | APIs | TinyCat | Efterladte biblioteker | Tidlige Anmeldere | Almen Viden | 159,162,984 bøger! | Topbjælke: Altid synlig